Un essaim d’abeilles suit une voiture pendant 2 jours pour sauver leur reine coincée dans le coffre

La dévotion des abeilles à leur reine ne connaît aucune limite !

C’est ce qu’a pu constater Carol Howarth qui vit à Haverfordwest en Grande-Bretagne.

Après avoir garé sa voiture en centre-ville, elle ne se doutait pas un instant de ce qui allait suivre !

En effet, pendant qu’elle faisait ses courses, un essaim de 20 000 abeilles s’est collé à sa voiture. Regardez :

Un gars du coin, Tom Moses, a observé ce bazar bourdonnant. Inquiet, il ne voyait pas comment on pouvait éloigner les abeilles. Il a donc fait appel à une équipe d’apiculteurs.

« C’était spectaculaire. J’étais en train de conduire quand j’ai repéré cette grande tache brune sur la voiture », explique-t-il.

« Beaucoup de personnes étaient stupéfaites par ce qu’elles voyaient. Les voitures ralentissaient. Et les gens prenaient des photos. »

« Je vous avoue que j’étais quand même un peu inquiet de voir un essaim d’abeilles en plein milieu de la ville…

J’avais peur que quelqu’un ne fasse quelque chose de stupide et se blesse ou ne blesse les abeilles », précise-t-il.

Les apiculteurs ont attiré les abeilles dans une boite

Quand les apiculteurs ont commencé leur travail, la situation semblait enfin entrer dans l’ordre.

Mais quand Carol Howarth est revenu de ses courses, l’essaim ne l’a pas lâchée d’une semelle et a commencé à suivre sa voiture.

« Le lendemain, je me suis rendu compte que certaines abeilles m’avaient suivi jusqu’à la maison », témoigne Carol.

Elle a donc rappelé les apiculteurs qui sont venus à son secours.

Les abeilles ont en fait poursuivi la voiture

« Nous pensons que la reine a été attirée par quelque chose dans la voiture, peut-être quelque chose de sucré.

Elle a alors trouvé un petit espace où se mettre à l’arrière de la voiture », explique Roger Burns, de l’association des Apiculteurs de Pembrokeshire.

« L’essaim composé d’environ 20 000 abeilles a suivi la reine et s’est installé à l’arrière de la voiture. »

L’histoire s’est bien terminée puisque la reine aventureuse et ses sujets ont tous été réunis, sans qu’il n’y ait de blessés.

Pour Roger Burns, c’est la chose la plus étrange qu’il ait vue en trois décennies d’apiculture.

« C’est naturel pour les abeilles de suivre leur reine. Mais c’est une chose étrange d’observer ce phénomène. C’est vraiment surprenant de voir qu’une voiture a été suivie pendant 2 jours ! », conclut-il.