Pourquoi faut-il éloigner les plantes d’intérieur des fenêtres en hiver ?

En hiver, les plantes d’intérieur ont besoin d’une attention particulière pour les garder en vie. En effet, la baisse des températures et le manque de lumière sont des facteurs qui peuvent affecter la bonne croissance des plantes cultivées en intérieur. Celles-ci peuvent même flétrir, surtout si ce sont des plantes tropicales qui apprécient l’humidité et la chaleur. Découvrez ces 4 conseils clés de survie des plantes d’intérieur durant l’hiver.

Garder les plantes d’intérieur en bon état même en hiver n’est pas toujours évident. Celles-ci sont souvent affectées par le manque de soleil et la baisse des températures.

plantes interieur

Plantes d’intérieur – Source : spm

Quels sont les 4 conseils clés de survie des plantes d’intérieur durant l’hiver ?

Pour aider vos plantes d’intérieur à mieux passer l’hiver, il faut tenir compte de ces 4 conseils clés.

  1. Ne pas garder les plantes près de la fenêtre

Les courants d’air ou simplement les fenêtres froides peuvent nuire à vos plantes, surtout les moins rustiques. Le froid risque de leur causer un choc thermique et rendre par conséquent leur feuillage jaune. Les feuilles qui touchent une fenêtre froide en hiver peuvent même dépérir, ou encore, geler, d’où la nécessité d’éloigner vos plantes des fenêtres.

  1. Brumiser régulièrement le feuillage des plantes

En hiver, on a tendance à garder le chauffage allumé pour réchauffer la maison. Cela a pour conséquence d’assécher l’air ambiant. Or la plupart des plantes d’intérieur apprécient l’humidité. D’ailleurs, certains végétaux ont besoin d’un taux d’humidité de 50% pour bien pousser. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de les tenir à l’écart des sources de chaleur, comme le radiateur, et de brumiser régulièrement leur feuillage. Évitez de vaporiser le feuillage des plantes succulentes et des cactus. Ces plantes grasses arrivent à retenir l’eau grâce à leurs tissus charnus et n’ont pas besoin d’être humidifiées.

plante interieur cuisine

Plantes d’intérieur dans la cuisine – Source : spm

Pour aider vos plantes à maintenir leur humidité, pensez à les regrouper et à les garder collées, les unes à côté des autres. Vous pouvez également les poser sur un plateau creux qui contient de l’eau et des pierres de rivière ou encore, les garder dans la salle de bain ou la cuisine. D’ailleurs, certaines plantes d’intérieur ont la capacité de réduire l’hygrométrie des pièces humides de la maison, en plus d’améliorer la qualité d’air ambiant et de le purifier des toxines.

  1. Réduire la fréquence d’arrosage des plantes

arroser plantes interieur

Arroser une plante d’intérieur – Source : spm

Beaucoup de plantes entrent en période de dormance durant l’hiver. Ainsi, la croissance des plantes dormantes ralentit. C’est pour cela que leur besoin en eau diminue. Un arrosage très fréquent pourrait entraîner la pourriture des racines. D’où la nécessité de vérifier l’humidité du substrat avant d’arroser les plantes. Il est également important de retirer l’eau stagnante dans la soucoupe ou le cache-pot. Notez qu’il faut arroser les plantes avec une eau à température ambiante. Une eau froide pourrait créer chez la plante un choc thermique et abîmer ses racines. Aussi, si cela est possible, arrosez vos plantes avec une eau non calcaire, comme l’eau de pluie. Celle-ci est mieux tolérée par les plantes que l’eau dure du robinet. Notez que durant cette période de dormance, il faut également arrêter tout apport en engrais.

  1. Fournir une exposition lumineuse aux plantes

Les plantes vertes d’intérieur ont besoin d’une exposition lumineuse toute l’année, même durant l’hiver. Or durant cette saison froide, la luminosité diminue à cause du manque de soleil. Ainsi, il est conseillé d’offrir à vos plantes un éclairage artificiel, afin de les aider à mieux passer l’hiver. D’autant plus que les plantes ont besoin de lumière pour leur processus de photosynthèse qui est d’ailleurs important pour leur croissance.

Cela dit, pensez à utiliser des ampoules LED. Celles-ci fournissent un bon éclairage aux plantes, sans surchauffer la pièce ou engendrer une surconsommation énergétique. Évitez de ce fait les ampoules à incandescence qui, en plus d’être énergivores, dégagent trop de chaleur. Pour fournir suffisamment d’éclairage à vos plantes, pensez à utiliser une lampe fluorescente suspendue à 30 cm au-dessus de vos plantes. Celle-ci doit être munie d’une minuterie pour régler la durée d’exposition. Sachez par ailleurs que les plantes vertes ont besoin de 12 à 14 heures de lumière, quant aux plantes à fleurs, elles ont besoin entre 14 et 16 heures d’exposition lumineuse. Pensez également à dépoussiérer le feuillage de vos plantes pour leur permettre de mieux absorber la lumière vive du soleil qui s’infiltre dans la pièce.

Grâce à ces conseils, vous allez aider vos plantes d’appartement à mieux passer l’hiver, même si vous n’avez pas la main verte.