Huit choses dégoûtantes et bizarres que les femmes ont faites mais n’ont jamais admises

Advertisements

Les femmes sont secrètes et secrètes par nature. Lorsqu’ils sont seuls à la maison et que personne ne peut les voir, ils aiment se livrer à de petites choses! Un aperçu des choses étranges, dégoûtantes ou du moins pas très propres qu’une femme a éloignées des yeux secrets …

Ce n’est pas un secret que les femmes aiment se cacher et se livrer à toutes sortes d’activités désordonnées et même dégoûtantes!

Ils n’hésitent pas à porter des vêtements sales, à vérifier soigneusement l’état des tampons ou des serviettes, voire à se parler et même à pleurer devant un grand miroir. Sans plus tarder, jetons un coup d’œil aux habitudes les plus inhabituelles du beau s$xe.

  1. Vérifier l’état de son tampon ou de sa serviette hygiénique :

Bizarre comme habitude non ? Et pourtant : il s’agit bel et bien d’une pratique que certaines femmes adoptent. Certaines femmes sont rassurées dès lors qu’elles voient à quoi ressemble leur sang menstruel, comme si elles le découvraient pour la toute première fois ! Ces dernières peuvent même passer des heures à regarder à quoi ressemble leur tampon usagé ou leur serviette hygiénique usée. S’il s’agit pour elles de vérifier la couleur de leur sang menstruel parce qu’elles s’inquiètent pour leur santé, on peut comprendre…

  1. Récupérer son soutien-gorge du linge sale et le remettre :

Et oui mesdames, ça ne sert plus à rien de le nier. Certaines peuvent remettre plusieurs fois d’affilé leur soutien-gorge préféré, car elles ne jurent que par lui parce qu’il est si confortable et si beau… Pensez tout de même à en changer régulièrement au risque de prendre une sale habitude (dans le vrai sens du terme) !

  1. Combattre les poils incarnés :

Il s’agit ici de l’un des passe-temps favoris des femmes ! Cela peut même littéralement virer à l’obsession pour certaines. Ces dernières passent donc leur soirée à s’occuper de ces poils qui leur gâchent l’existence… Courage mesdames, la tâche s’avère rude !

Advertisements
  1. Pleurer devant le miroir :

Vous êtes seule, affalée sur votre canapé. Et soudain, vous vous mettez à pleurer, à chaudes larmes même ! La première chose que vous faites ? Aller jeter un coup d’œil à votre visage bouffi et ravagé par vos larmes qui coulent le long de vos joues rougies… Drôle de façon de vous admirer non ?

  1. Ne pas éteindre toutes les lumières de sa chambre :  

Véritables petites natures, certaines femmes peuvent avoir peur du noir, même arrivées à un certain âge… N’ayez crainte mesdames, vous n’êtes certainement pas les seules à laisser votre lampe de chevet allumée toute la nuit… D’ailleurs, certaines d’entre vous dorment encore avec une peluche !

  1. Sentir ses vêtements pour savoir s’ils sentent bons ou pas :

Il s’agit ici de l’une des pratiques que l’on associe souvent aux garçons. Pourtant, le fait de sentir ses vêtements pour vérifier s’ils sentent bon ou pas est aussi une affaire de filles !

Par ailleurs, une récente étude brésilienne a démontré que les femmes avaient un odorat plus développé que les hommes. Sans doute est-ce la raison pour laquelle celles-ci s’adonnent à cette pratique pour le moins étrange mais efficace !

  1. Enlever son soutien-gorge, aussitôt arrivée à la maison : 

Cela rentre plutôt dans la catégorie des choses étranges que font les femmes aussitôt rentrées à la maison, surtout lorsque leurs chéris ne sont pas là… Enlever son soutien-gorge le soir comme s’il s’agissait d’une délivrance alors que vous avez pris la peine de soigneusement le choisir le matin même est une pratique bel et bien caractéristique de la gent féminine.

  1. Porter les mêmes vêtements plusieurs jours de suite :  

Avouez mesdames qu’il s’agit ici d’une pratique assez courante mais néanmoins bien cachée et dissimulée. Mais si certaines d’entre vous font tout de même l’effort de ne pas remettre la même tenue plusieurs jours de suite, d’autres en revanche s’en donnent à cœur joie lorsqu’elles savent notamment, qu’elles ne reverront pas les mêmes personnes le lendemain. Une véritable bonne nouvelle pour certaines demoiselles flemmardes, n’est-ce pas ?