Faites pousser le plus grand buisson de basilic dans un pot avec ce guide étape par étape

Advertisements

Avez-vous eu du mal à faire pousser du basilic ? Si vous avez rencontré ce problème, vous n’êtes pas seul. Je rencontre souvent cette plainte dans la communauté des jardiniers.

Le basilic a des exigences spécifiques de croissance. Il est différent de nombreuses herbes tolérantes au froid comme l’aneth, la coriandre et le persil. Le basilic est une herbe dont les exigences de croissance sont similaires à celles des tomates, des concombres et des courges – toutes des cultures aimant la chaleur.

Après avoir cultivé du basilic pendant de nombreuses années et avoir connu des échecs et des succès répétés, j’ai découvert ce qui fonctionne pour faire pousser du basilic.

Dans ce post, je couvre l’art de cultiver un buisson de basilic abondant dans un pot !

1. Sélectionnez le bon pot

C’est crucial pour la croissance optimale de votre buisson de basilic. Cherchez un grand conteneur avec de bons trous de drainage pour éviter l’engorgement d’eau. Un pot d’au moins 30 cm de diamètre et de profondeur devrait fournir suffisamment d’espace pour que les racines puissent croître et s’étendre.

2. Utilisez un terreau de qualité

Sélectionnez un terreau de haute qualité, bien drainé et riche en matière organique. Évitez d’utiliser la terre du jardin car elle peut devenir compactée et entraver la croissance des racines. Le bon terreau assurera que votre basilic reçoit les nutriments nécessaires et l’aération pour une croissance saine.

3. Trouvez un emplacement adapté

Le basilic prospère dans des conditions chaudes et ensoleillées. Choisissez un emplacement pour votre pot qui reçoit au moins 6 à 8 heures de soleil par jour. Si vous vivez dans un climat chaud, envisagez de fournir un peu d’ombre l’après-midi pour éviter que la plante ne flétrisse.

4. Plantation des graines ou des plants de basilic

Vous avez deux options pour démarrer votre buisson de basilic : planter des graines ou utiliser des plants. Si vous utilisez des graines, semez-les directement dans le terreau à une profondeur d’environ 6 mm. Pour les plants, transplantez-les soigneusement dans le pot, en veillant à ne pas perturber les racines.

Advertisements

5. Arrosage

Le basilic préfère une humidité constante mais n’aime pas rester dans un sol gorgé d’eau. Arrosez la plante lorsque le pouce supérieur du sol est sec au toucher. Veillez à ne pas trop arroser, car cela peut entraîner la pourriture des racines. Utiliser un arrosoir ou une buse de pulvérisation douce sur un tuyau peut aider à éviter que le sol ne devienne compacté.

6. Fertilisation

Pour encourager une croissance robuste, nourrissez votre buisson de basilic avec un engrais liquide équilibré toutes les deux à trois semaines pendant la saison de croissance (printemps à début automne). Suivez les instructions du fabricant pour la bonne dose, car une sur-fertilisation peut nuire à la plante.

7. Pincement et taille

Le pincement et la taille réguliers sont essentiels pour stimuler une croissance plus buissonnante et plus saine du basilic. Pincez les deux ensembles supérieurs de feuilles lorsque la plante atteint environ 15 cm de hauteur. Cela encourage la ramification et empêche le basilic de devenir étiolé.

8. Fournir un soutien

À mesure que votre buisson de basilic grandit, il peut devenir trop lourd et susceptible de tomber. Envisagez de fournir un soutien avec un tuteur ou une tige de bambou attachée lâchement à la tige principale. Cela aidera à garder la plante droite et à prévenir les dommages.

9. Parasites et maladies

Surveillez les parasites courants du basilic, tels que les pucerons et les acariens. Inspectez régulièrement les feuilles pour tout signe d’infestation. Si vous remarquez des problèmes, traitez la plante avec un savon insecticide naturel ou de l’huile de neem pour éloigner les parasites.

10. Récolte

Une fois que votre buisson de basilic a atteint une taille substantielle, vous pouvez commencer à récolter les feuilles. Pincez ou coupez des feuilles individuelles ou coupez des tiges entières juste au-dessus d’un nœud (où les feuilles rejoignent la tige) pour encourager une croissance continue. N’oubliez pas de ne pas récolter plus d’un tiers de la plante à la fois, lui permettant de continuer à prospérer.