Comment propager des orchidées pour ne pas avoir à les acheter à nouveau


Les orchidées sont sans aucun doute parmi les fleurs les plus belles et les plus populaires. Si vous pensiez que les faire fleurir chaque année est le meilleur auquel vous puissiez aspirer, vous n’avez probablement pas encore essayé de les propager et de voir comment poussent les plus petits spécimens.

Il existe différentes méthodes pour propager les orchidées, et presque toutes, si elles sont faites correctement, nous permettent de reproduire nos plantes préférées de manière presque perpétuelle.

Les orchidées peuvent être propagées par bouturage d’une plante mère ou d’un keiki. Ci-dessous, nous expliquons comment le faire.

Propager des orchidées avec le keiki
Un keiki est une plantule qui pousse sur la tige d’une orchidée et nous offre une excellente opportunité de la propager. La nouvelle plante est une réplique exacte de la plante mère, car elle est produite par reproduction asexuée (sans pollinisateurs). Le keiki naît de manière naturelle, mais il est aussi possible d’aider la plante à les générer, et ci-dessous nous expliquerons comment.

Comment faire un keiki à partir d’une orchidée
Lorsque l’orchidée a fini de fleurir, nous devons couper la tige florale juste au-dessus du collet de la plante. Nous épluchons légèrement la zone “noeud”, en faisant très attention. De cette façon, il restera en contact avec l’air et un keiki pourrait naître.

Comment planter un keiki
Lorsque les racines de keiki ont atteint une longueur de 4 à 5 centimètres, elles peuvent être replantées. Plantez les keikis dans le même pot que la plante mère afin qu’elles puissent toutes les deux avoir les mêmes conditions de croissance et la même humidité.

Coupez le keiki environ 3-5 de la tige de la fleur et plantez-le dans le même pot. Les racines doivent être dirigées vers le bas et légèrement recouvertes de terre. Le morceau de tige florale que nous avons coupé devra également être enterré. Il peut être replié dans le sol comme s’il s’agissait d’une ancre.

Une fois cultivé, le keiki peut être séparé de la plante mère, avec le plus grand soin.

Comment propager des orchidées avec des boutures
Pour couper la tige de la plante et retirer les boutures, nous avons besoin d’un bac étanche d’environ 8 centimètres de profondeur. Remplissez-le de sable ou de sphaigne, tous deux bien humidifiés.

Coupez une tige à environ 30 centimètres de la plante mère, à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Divisez-le en plusieurs sections de 7 centimètres, en vous assurant que chaque bouture a un bourgeon dormant.
Mettez la mousse ou le sable dans le bac et humidifiez. Placer les boutures dans la barquette, puis couvrir de plastique et conserver dans un endroit à 15°C, à l’abri de la lumière directe du soleil.
Après quelques semaines, vous pouvez augmenter la température à environ 24-30 degrés, sans oublier de vaporiser de l’eau sur le plateau pour le garder constamment humide, mais sans en faire trop.
Une fois les pousses et les racines formées, recoupez la bouture à l’aide d’un couteau bien aiguisé.
Procurez-vous de petits pots dans lesquels planter les nouveaux semis. L’idéal est de les planter dans un mélange d’écorce, de terre volcanique et de mousse de Spagnum bien humidifiée.
Plantez l’orchidée avec les pousses vers le haut.
Placez les nouvelles orchidées engendrées par le talle dans un endroit lumineux mais non exposé au soleil.
Arrosez régulièrement, mais n’en faites pas trop pour éviter que la plante ne pourrisse.
Gardez la plante dans un environnement humide et loin des sources de chaleur directes.