Comment planter un rosier

Advertisements

Planter un rosier est l’une des étapes les plus importantes. Si planté correctement, les rosiers sont en sécurité pour croître et favoriser la croissance et la floraison.

Les roses peuvent être achetées en conteneurs, généralement dans les pots à partir desquels elles ont été transplantées en dernier ou avec leurs racines exposées.

Les rosiers résistent bien aux hivers froids jusqu’à -25°C, mais nécessitent de la lumière du soleil pour fleurir. Il est donc préférable de choisir un endroit bien ensoleillé et protégé des vents forts.

Où planter un rosier

Les rosiers ont besoin de plein soleil pour fleurir.

  • Choisissez un emplacement ensoleillé et bien éclairé.
  • Évitez le sol mouillé et gorgé d’eau car les racines du rosier n’apprécient pas cela, rendant la plante sensible aux maladies.
  • Il est préférable de choisir un sol riche en nutriments, meuble et bien drainé.

Planter des Rosiers à Racines Nues

Important : Ne plantez les rosiers à racines nues qu’entre mi-novembre et fin février ; évitez également le gel pendant plusieurs jours.

Suivez le même processus que pour les roses achetées en conteneur, mais cette fois-ci, ne trempez pas les roses dans l’eau :

  • Coupez les racines jusqu’à ce qu’elles n’aient plus que 20 à 25 cm de long.
  • Trempez les racines dans un bain de racines pour augmenter le contact entre les racines et le mélange de sol dans le sol.

Lors de la plantation, il est important de presser le rosier pour que toutes les racines soient en contact avec le mélange de terre de jardin et de terreau.

Quand planter des rosiers ?

Idéalement, plantez les rosiers en automne pour accélérer le développement des racines avant la croissance du printemps.

Cependant, vous pouvez également les planter en conteneurs ou pots au printemps, à condition de bien les arroser pendant les premiers mois après la transplantation.

Advertisements

Vous pouvez aussi planter des rosiers en hiver si le temps le permet et qu’il ne gèle pas.

Étape 1: Avant de planter, hydratez la base des tiges de roses dans un seau d’eau pendant au moins 2 heures.

Étape 2: Creusez un trou de 60 cm de large et 40 cm de profondeur, en enlevant les mauvaises herbes ou les grosses pierres si nécessaire.

Étape 3: Utilisez une fourche pour briser le sol au fond du trou, et mélangez-y une pelletée de fumier de ferme bien pourri (d’au moins 2 ans).

Étape 4: Retirez la rose du seau, tenez le tronc d’une main et vaporisez les racines avec du champignon mycorhizien.

Étape 5: Tenez le rosier droit au centre du trou. La tige doit être à 5 cm en dessous du haut du trou. Utilisez une baguette de bambou pour déterminer la hauteur du toit de la caverne.

Étape 6: Placez le piquet à environ 10 cm du tronc du rosier et enfoncez-le dans le sol à 20 cm en dessous du fond du trou. Évitez les structures racinaires. Cela devrait placer le piquet à 90 cm au-dessus du sol. Idéalement, le haut du piquet devrait être aligné avec le point où le tronc se divise en branches. La hauteur des piquets inclus est conçue pour permettre 3-5 ans de croissance.

Étape 7: Remplissez de nouveau l’espace autour du rosier avec la terre d’origine du trou, mélangée à deux autres pelletées de fumier bien pourri. Puis compactez légèrement le sol autour du rosier avec votre pied.

Étape 8: Utilisez des sangles d’arbre pour fixer le tronc du rosier standard au haut du poteau.

Étape 9: Arrosez les roses.

Taille du rosier

Les rosiers doivent être taillés chaque année. C’est le seul moyen de garantir de belles floraisons et une croissance correcte de votre rosier.